Chanter couché

[Béatrix – 1964]

Chez nous, on n’était pas très « opéra ». Plutôt musique concrète. Mes parents nous emmenaient en famille écouter les concerts de Schoenberg, Weber, Boulez… salle Molière, quai de Bondy.
Par soucis d’ouverture aux autres arts, un après-midi, ma mère me fit découvrir l’Opéra de Lyon. Nous y sommes allées écouter Madame Butterfly de Puccini. Je me souviens de la lumière, des décors. Mais surtout, nous attendions le moment exceptionnel où l’artiste devait chanter couchée, allongée. « Sur la mer calméeeee… » que je chantai à tue tête pendant des années…restera à jamais gravé dans ma mémoire. Un souvenir partagé et complice avec ma mère. Ce fut ma seule expérience « opéra »de ma jeunesse. J’ai du attendre longtemps avant « d’entendre » Mozart et Don Giovanni chanté par un amoureux : nouvelle expérience…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s