De l’intérêt d’être préparé

[Mariane – mai 2004]

C’était la deuxième fois que j’avais le bonheur d’emmener des lycéens à l’Opéra, cette fois pour voir Les Boréades de JP Rameau… Avec des élèves très préparés, très motivés, déjà contaminés par l’enthousiasme mélomanes des préparatrices… Dont certains venaient de se changer pour se sentir un peu plus « en tenue de soirée » et marquer l’événement… Ils étaient répartis dans les étages, en petits groupes, pas collés aux profs et savouraient énormément cette autonomie. Ils se sont super bien tenu, ont adoré ce premier contact avec l’opéra et certains sont devenus des vrais mélomanes, s’organisant pour compléter le bus et revenir, avec leur carte M’RA les années suivantes.
Mais il y avait une autre classe dans la salle, d’un autre établissement, des filles surtout, installées sur les 3 premiers rangs du parterre, au centre… et quand le chef ( Minkowski ) est arrivé, après les applaudissements, juste avant que ça commence, celle qui était placée au 1er rang au centre a crié « Il va pas rester debout tout le long devant moi celui-là !!! Je vais rien y voir !!! ». Soulagement extrême du haut de notre 2ème balcon que ce ne soit pas une élève de notre classe qui se soit ainsi exclamée !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s