Début d’une passion qui dure

[Gilles – 1977]

Mes meilleurs souvenirs à l’Opéra de Lyon coïncident avec ma découverte de l’opéra. Celle-ci a débuté avec Carmen en 1977 avec Viorica Cortéz suivi de Rigoletto. Forte émotion , éblouissement, et début d’une passion.

Et puis ce fut la période avec la belle Colette Alliot-Lugaz, soprano que j’ai adorée tant par sa voix merveilleuse que par son jeu d’actrice. J’ai encore en tête ses rôles : la charmeuse Zerlina, l’espiègle Cherubino, Rosina et Cenerentola, Adina dans l’Elisir d’amore, Anchen accompagnée de Michèle Lagrange, Fortunio vue aux Célestins, la joyeuse Sophie de Werther aux cotés du prodigieux Alain Vanzo , la muse Nicklausse avec José Van Dam , et bien sûr Lazuli de L’etoile de Chabrier avec Gabriel Bacquier , suivi de Fragoletto (donné à St Etienne). Enfin dernier souvenir lié à Colette Alliot-Lugaz : sa belle et fragile Mélisande inoubliable que je suis allé revoir le lendemain debout au dernier balcon.

Ce dernier balcon auquel je suis toujours fidèle même si parfois le fond du décor n’est pas visible. Mais on entend tellement bien les voix !

Autres souvenirs liés à des chanteurs : Gabriel Bacquier, José Van Dam (vaisseau fantôme, Contes d’Hoffmann, Salomé), Martine Dupuy (Adalgisa), Barbara Hendricks (Don Pasquale avec Bacquier), Sumi Jo (Tosca), Rosalind Plowright dans Médée, Roberto Alagna, Laurent Naouri et le feu d’artifice de l’actrice-chanteuse de Natalie Dessay (dans l’époustouflant Orphée aux enfers entre autres mais aussi Olympia et Antonia, la reine de la nuit et Lucia).

Souvenirs de spectacles marquants dans leur globalité (chanteurs, mise en scène) : la tétralogie de 1980 et tous les Wagner qui ont suivi (il ne manque que les maitres chanteurs jamais vu à Lyon), Obéron en 1985, Salomé avec Karen Huffstodt et Rita Gorr, Dialogues des carmélites (Rita Gorr puis récemment Sylvie Brunet) , les festivals Puccini, Britten, Tchaïkovsky, Janacek (spectacles très fort), les Offenbach de Noël (Ah bravo Laurent Pelly), les créations telles que Claude avec J S Bou.
Le dernier spectacle marquant a été Lady Macbeth de Mtsensk par Tcherniakov.
Merci pour tous ces beaux moments.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s