Tabula rasa

[Tiphaine – 2011]

Chaleur des corps dans la lumière cuivrée
Beauté du lin s’enveloppant et tournoyant
Grâce du mouvement
Moment d’extase
Émerveillement

Et un nom, gravé en moi maintenant,
Celui d’Ohad Naharin

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s