Un Commandeur sidérant

 

affiche_de_lopera_de_lyon_saison_1991-1992_opt

[ Thierry – 1991 ]

Je fréquente l’Opéra de Lyon depuis plus de trente ans … mais mon premier souvenir marquant n’est pas lyonnais !
Il date d’une période transitoire, il y a plus de vingt ans, pendant que la salle faisait peau neuve et que la saison était « hors les murs ».
Quelle chance d’avoir bénéficié de ce « Don giovanni » au Théâtre de Mâcon, 800 places au compteur, salle presque confidentielle même si elle n’est pas à l’italienne. Version royale dirigée par Peter Eötvös !
Le final à l’ancienne, avec Commandeur empesé et explosion ultime, est resté gravé en moi. C’est l’un de mes plus beaux souvenirs de spectacle lyrique. J’ai été définitivement convaincu ce jour-là, de la puissance émotionnelle d’une belle version d’opéra.

Publicités