Cataclysme

[Bruno – 1984]
Je ne sais pas pourquoi je suis allé voir Les Noces de Figaro à l’Opéra de Lyon… Je n’avais aucun atome crochu pour l’opéra ou le classique. J’avais environ 20 ans, étudiant en chimie à la Doua. J’ai acheté une place à 10 francs, ou peut être 5, pour écouter Mozart pendant 3h debout au paradis dans l’ancienne et si belle salle. Je suis allé voir les 6 ou 8 représentations. Thomas Hampson chantait le comte… Il devait débuter. J’ai été bouleversé par sa voix, sa présence, sa classe sur scène. Je n’ai aucun souvenir de la mise en scène ou des autres chanteurs. Juste une marque indélébile de ce si beau baryton qui me poursuit depuis. Il s est passé quelque chose ce soir, un cataclysme dans mon cerveau. La découverte de mon amour infini pour l’opéra. C’est pour ça que j’aime revenir à l’Opéra de Lyon.

Publicités